Travailler sa garde et la fluidité de mouvement

Avoir une bonne garde est l’une des premières choses qu’on apprend en boxe. Voyons ensemble comment développer nos facultés défensives.

En boxe, il suffit de baisser les bras ne serait-ce qu’un instant pour se faire sévèrement sanctionner. La garde est la base de l’arsenal défensif de tout bon boxeur. Elle doit permettre de couvrir les parties du corps les plus sensibles tout en s’adaptant constamment aux actions de l’adversaire. Il faut donc la travailler dès les premiers entraînements et c’est un pré-requis avant de commencer le sparring avec un partenaire. 

1/ Qu’est-ce qu’une bonne garde ?

Une garde efficace doit permettre :

De bloquer les assauts adverses en préservant les zones sensibles qui pourraient potentiellement entraîner un KO si elles venaient à être touchées.

De vous protéger tout en n’altérant pas votre mobilité.

D’encaisser les coups tout en conservant une bonne visibilité sur les actions de l’adversaire. 

Il existe différents types de garde mais nous allons nous focaliser sur la plus classique, celle qui est enseignée lorsqu’on débute en boxe. Les gants doivent être au niveau du menton, ce dernier étant légèrement rentré. Ainsi, votre champ visuel n’est pas altéré par les gants. Ces derniers doivent être collés au visage, s’ils sont décollés et que votre adversaire frappe dedans, vous risquez de prendre le coup de votre propre gant. Concernant les coudes, ils doivent être serrés de manière à bien protéger le corps. Vous ne devez pas être crispé afin de pouvoir vous déplacer tout en souplesse, mais en conservant cette garde. En définitive, la tension dans les muscles ne doit survenir qu’au moment de l’impact, lorsque la frappe adverse entre en contact avec votre garde. Bien évidemment, celle-ci doit s’adapter aux mouvements de l’autre boxeur. Si jamais il frappe au visage, il faut rentrer la tête derrière les gants tout en laissant une légère ouverture afin de conserver une visibilité constante sur l’adversaire et réagir en conséquence.

GARDE

2/ Conseils pour améliorer votre garde

1/ Lorsque vous travaillez au sac de frappe, accordez une attention particulière à votre garde. En effet, comme il n’y a pas de risque d’être sanctionné, on a vite fait de privilégier la puissance et les enchaînements au détriment des aspects plus défensifs. Par conséquent, essayez au maximum de revenir le plus vite possible en garde après chaque coup, comme si le sac allait contre attaquer. Si vous arrivez à maintenir une bonne garde durant vos séances de sac, il n’y a pas de raison que ça change en combat. Dans le cas où vous vous entraînez seul, il peut être intéressant de vous filmer afin de vérifier si votre posture est correcte durant l'entraînement. 

 

2/ Si vous avez la possibilité de travailler aux pattes d’ours avec un partenaire, demandez lui de simuler une frappe si votre garde venait à baisser durant l’exercice. Le coup porté avec les pattes d’ours doit être rapide mais pas puissant, pour éviter les blessures. Il doit juste être donné pour signaler qu’il y a une faille dans la garde. De cette manière vous serez toujours en alerte et cela vous permettra d’identifier rapidement vos erreurs. De la même manière, il est possible d’utiliser des frites en mousse pour simuler des attaques.

 

3/ Lors de vos séances de shadow boxing, n’hésitez pas à utiliser de petites haltères (1 à 2 kg maximum). Cela permet d’insister davantage sur le travail physique et il vous semblera plus simple par la suite de conserver une garde haute lorsque vous n’aurez plus les poids. Attention cependant à limiter l’amplitude des coups avec les haltères afin de ne pas abîmer les articulations. 

 

4/ Toujours pour le shadow boxing, il peut être intéressant d’utiliser un grand miroir si vous en avez un à disposition. Vous constaterez beaucoup plus facilement vos erreurs en visualisant votre shadow.  

 

5/ Les élastiques d’entrainement sont également une bonne alternative pour travailler votre retour en garde. N’hésitez pas à les intégrer dans vos rounds de shadow boxing. 

 

6/ Le sparring léger avec partenaire est un excellent moyen de mettre à l’épreuve son potentiel défensif. Il permet de se rapprocher au maximum des sensations du combat sans risque de prendre un KO à partir du moment où les 2 boxeurs pratiquent en toute bienveillance. Il est possible également de définir des thèmes. Par exemple, l’un des boxeurs attaque alors que l’autre ne fait que défendre.

 

Dans tous les cas, le travail de la garde doit se faire en mobilité. Une garde statique ne sert pas à grand chose car vous seriez une cible trop facile pour votre adversaire. 

GARDE

3/ Quelques mises “en garde”

Comme nous l’avons vu, la garde est indispensable. Cependant, il est important de retenir que ce n’est pas la seule option défensive. En effet, prendre un coup, même si on est en garde, peut faire mal. Pour peu que le boxeur en face soit plus puissant, on risque de passer un sale quart d’heure dans le cas où il faudrait encaisser une succession de frappes dans un coin du ring par exemple. Il faut aussi partir du principe qu’on tombera forcément tôt ou tard sur quelqu’un de plus fort que soi. Dans ces conditions, il devient indispensable de travailler d’autres aptitudes qui permettent cette fois-ci d’éviter les attaques et donc de ne pas se faire toucher : les esquives.

La garde est l’une des premières techniques à assimiler. En effet, il est important d’apprendre à ne pas prendre les coups avant d’en donner. De plus, il faut être capable de la maintenir dans la durée, tout au long du combat, et cela nécessite une bonne condition physique. Enfin, cette première brique de votre arsenal défensif ne doit pas être la seule. Il faut dans un second temps étudier les esquives qui vous permettront de plus facilement reprendre le dessus sur votre adversaire, tout en préservant au mieux votre intégrité physique. 

Bon entraînement !

NICO
NICOLAS , Ambassadeur OUTSHOCK

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTERESSER

Conseils
BOXE
Il vous protège bien évidemment les dents ; contre la casse, le déplacement ou le déchaussement, causés par le coup lui-même ou par les dents qui s’entrechoquent. Il va encore plus loin.
Conseils
BOXE
Si l’envie vous démange de vous lancer dans le bain - ou plutôt sur le ring - mais que vous n’avez pas d’idée précise de ce qui vous attend, c’est parti pour les sensations et les surprises pas forcément prévues d’une séance de boxe !
Conseils
BOXE
Entre la légalisation du MMA en France et le triste décès au mois de juillet 2019 d’un boxeur pro anglaise après son combat, le débat est relancé, la boxe est-elle un sport dangereux ?
Conseils
BOXE
Vous pratiquez la boxe, mais vous sentez que vous stagnez… vous voyez que vos erreurs sont toujours les mêmes. OUTSHOCK est à vos côtés pour vous aider dans votre progression…

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un commentairee
HAUT DE PAGE