LA BOXE UN SPORT DANGEREUX ?

Entre la légalisation du MMA en France et le triste décès au mois de juillet 2019 d’un boxeur pro anglaise après son combat, le débat est relancé, la boxe est-elle un sport dangereux ? Les détracteurs exhiberont les combats d’enfants en Thaïlande, les gueules ensanglantées des combattants de MMA, et brandiront le décès de Maxim comme faire-valoir. On compte environ 5 attaques mortelles de requins par an, mais pour combien de baigneurs sortis sains et saufs de leur baignade ? Entre les promoteurs du sport et les détracteurs, tentons d’y voir plus clair avec des données scientifiques et épidémiologiques.

LA BOXE VERSUS LES AUTRES SPORTS

La boxe souffre d’une mauvaise image mais l’incidence de blessures dans la boxe globale est plus faible que de nombreux sports réputés moins dangereux : par exemple on compte 20 blessures pour 1000h de pratique (entraînements et compétition) pour le football australien amateur, 8 blessures pour le football. 3.3 blessures en Hollande pour 1000h de sport tout sport confondus et seulement 2 blessures pour la boxe. (Ekstrand 2009)

BOXE

LES BLESSURES EN BOXE

On tombe à 0,6 blessure pour 1000h d’entraînement en boxe anglaise indiquant que les entraînements sont relativement sécuritaires (Porter 1996). Avec 1 blessure par heure de combat, les combats sont de très importants générateurs de blessures (Porter 1996). Les blessures semblent toutefois être d’une gravité mineure, très peu d’entre elles nécessitant une consultation à l’hôpital. Il faut toutefois relativiser, car 1 heure de combat, représente 6 à 7 combats amateurs en 3*3 min. soit 1 blessure en 1 à 2 saisons. 

 

Les principales lésions sont des plaies superficielles, principalement au visage (notamment autour des yeux) (Porter et O’brien 1996). On en retrouve bien plus en sports pieds/poings car les athlètes portent beaucoup moins le casque. Le casque permet de réduire les lésions de 90% (Jako 2002 et Zazryn 2009). 

 

Les informations sur les lésions cérébrales et traumatismes crâniens sont malheureusement peu précises, car il semble que peu de boxeurs les considèrent comme des blessures graves, et ont ainsi tendance à ne pas les déclarer. Il est bon de noter cependant que l’évolution des règles, notamment en boxe anglaise, a permis de limiter le nombre de KO en incitant les arbitres à stopper les combats au moindre doute de lésion cérébrale. Toutefois, des études récentes permettent de quantifier le nombre d’impacts subis, et leur intensité, au cours de combats ou de séances de sparring, et on observe entre 2 et 5 coups à la tête par minute en moyenne, à des intensités relativement élevées. 

 

Cela soulève aussi la question des lésions chroniques dus à la répétition des coups, appelée “dementia pugilistica”. Il existe des preuves cliniques de l'apparition de lésions cérébrales à long terme chez les boxeurs professionnels, mais la plupart de ces études ont été réalisées à une époque où les règles de sécurité étaient bien moins strictes que maintenant.

D’ailleurs ce type de lésions devient de plus en plus rare. 

Les mains et les poignets sont souvent touchés, aussi bien par des lésions traumatiques (sur le fait de donner un seul coup) que par des lésions chroniques (dues à la répétition des coups). Les blessures peuvent être osseuses, ligamentaires, tendineuses, musculaires et sont les plus fréquentes causes de visites aux urgences Deux mécanismes y sont principalement liés : la compression dans le sens du coup, et la flexion du poignet. Il semblerait que les bandes puissent réduire ce nombre de blessures ou leur gravité (on en compte moins chez les professionnels) en absorbant / répartissant mieux les impacts et en maintenant davantage le poignet.

BOXE

OUTSHOCK ET LA PROTECTION DES BOXEURS

Chez OUTSHOCK, nous mettons tout en oeuvre pour protéger le boxeur ET son adversaire. 

Ainsi nous travaillons avec le SportsLab pour réduire les blessures chez le boxeur. Nous travaillons ainsi sur 3 axes stratégiques, la protection de la tête, la protection de la bouche et la protection de la main. 

 

Par exemple, en développant une mousse ergonomique et un maintien de poignet innovant, nous comptons limiter les lésions aux poignets et des métacarpes grâce à nos gants de boxe BG500, BG900 actuellement en magasin et nos futurs gants pieds poings KBG500 à venir. 

 

37% des blessures à l’entraînement proviennent de l’entraînement sur sac de frappe, ainsi nous avons travailler sur le moelleux de nos sacs tout en maintenant la stabilité. 

 

90% des blessures à la tête sont évitées par le port du casque. Ainsi nous avons travaillé des casques ergonomique qui limitent les phénomènes de rotation. Nous avons développé des sandwichs de mousses permettant de diminuer drastiquement la force transmise suite à l’impact. Ces casques arriveront début 2020. 

 

La boxe est un sport ayant mauvaise presse pourtant les données épidémiologiques démontrent qu’il ne s’agit pas d’un sport où l’on se blesse beaucoup notamment à l’entraînement. chez les boxeurs professionnels, l’évolution des règles en boxe a permis de limiter les blessures graves. La boxe reste un sport intéressant pour maintenir sa condition physique. Pour ceux voulant pratiquer sans la peur de la blessure de nombreuses fédérations proposent des pratiques light comme en anglaise, en full contact ou en boxe française. 

steve

Steve, ingénieur essai

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTERESSER

Conseils
BOXE
Il vous protège bien évidemment les dents ; contre la casse, le déplacement ou le déchaussement, causés par le coup lui-même ou par les dents qui s’entrechoquent. Il va encore plus loin.
Conseils
BOXE
Si l’envie vous démange de vous lancer dans le bain - ou plutôt sur le ring - mais que vous n’avez pas d’idée précise de ce qui vous attend, c’est parti pour les sensations et les surprises pas forcément prévues d’une séance de boxe !
Conseils
BOXE
Vous pratiquez la boxe, mais vous sentez que vous stagnez… vous voyez que vos erreurs sont toujours les mêmes. OUTSHOCK est à vos côtés pour vous aider dans votre progression…

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un commentairee
HAUT DE PAGE