Faut-il forcément frapper fort pour progresser en boxe ?

La boxe a encore cette image de sport brutal où la force pure prédomine sur la technique. Voyons ensemble ce qui fait un bon boxeur et mettons fin à ces idées reçues.

Faut-il obligatoirement développer son punch pour briller sur le ring ? En tout cas, répondre par l’affirmative reviendrait à donner raison à certaines croyances populaires qui ne donnent pas toujours une très bonne image du noble art. Et si la réalité était plus complexe qu’il n’y paraît ? C’est ce que je vous propose d’aborder dans cet article.

1/ La force de frappe, qualité fondamentale du boxeur ?

Nous avons tous en tête des images de combattants au physique impressionnant capables de déployer une puissance considérable lors de chaque coup. Il serait tentant, lorsqu’on débute la boxe, de se focaliser avant tout sur le travail physique. En effet, développer une musculature imposante et essayer d’arracher le sac à chaque entraînement pourrait sembler être une bonne stratégie. Cependant, si on part de ce principe, être un champion au punching-ball de fête foraine ferait de vous un excellent boxeur également. Or, la principale différence avec un combat est qu’il faut composer avec une autre personne en face sur le ring. L'objectif est donc de placer ses coups de manière à atteindre l’adversaire sans être touché en retour. Et c’est là que réside toute la difficulté. Frapper fort sans arriver à viser juste ou en prenant plus de coups que votre opposant n’est pas une tactique gagnante. La force de frappe, même si elle est importante, ne doit donc pas être votre unique priorité pour progresser.

BOXE

2/ Mais qu’est-ce qu’un bon boxeur alors ?

Comme indiqué précédemment, un boxeur efficace doit être capable d’atteindre son adversaire sans être lui-même touché en retour. Cela nécessite de développer diverses compétences qu’il faut absolument intégrer dans son entraînement pour être un combattant complet :  

Le coup d’oeil : il s’agit de votre aptitude à déceler rapidement les initiatives adverses afin d’y répondre de la manière la plus adaptée. Cela fait donc appel à d’excellents réflexes de façon à pouvoir reprendre l’avantage aussi vite que possible. Esquives et contre-attaques seront vos meilleures armes pour arriver à vos fins. 

La mobilité : rien n’est plus simple que de cadrer une cible statique. Savoir se déplacer à l’intérieur du ring pour contrôler l’espace est éviter les attaques adversaires est une qualité essentielle à développer.

Le cardio : tous les combats ne se terminent pas en quelques secondes ou quelques minutes. Votre capacité à tenir la distance sur la durée fera la différence contre un opposant de même niveau. Gardez à l’esprit que les coups puissants sont particulièrement énergivores et qu’ils risquent de mettre vos batteries à plat rapidement.

La précision : frapper fort c’est bien mais frapper juste c’est encore mieux. Il existe des cibles plus sensibles que d’autres qu’il vous faudra toucher pour maximiser vos chances de victoire (tempes, menton, foie, plexus…). 

La vitesse/l’explosivité : que ce soit lors de vos déplacements, en attaque ou en défense, vos mouvements doivent être rapides. Un direct téléphoné ou un retour en garde trop lent et c’est la sanction assurée si la personne en face a un minimum d’expérience. Parfois les KO proviennent de la somme de 2 paramètres : une vitesse d’exécution rapide et un geste précis. Ainsi un crochet rapide sur la pointe du menton a de fortes chances d’entraîner un KO immédiatement, idem pour le direct au foie. 

La stratégie : chaque combattant a ses forces et ses faiblesses. La stratégie est la faculté à déceler les points faibles de l’adversaire pour faire en sorte de le surpasser au moyen de ses propres atouts. C’est quelque chose de complexe, notamment dans le feu de l’action, et qui mettra davantage à profit votre intelligence que vos qualités physiques. 

Le mental : la boxe est une discipline exigeante et il faut un certain courage pour mettre les gants et monter sur le ring, même pour un sparring d'entraînement. Ne pas baisser les bras et dépasser ses limites, tel est l’esprit de tout bon boxeur. 

...et la puissance bien évidemment pour que vos attaques aient davantage d’impact en combat.

BOXE

3/ Mais alors comment progresser ?

Pas de miracle, il faut travailler toutes les aptitudes ci-dessus pour vous améliorer. Il peut être intéressant de faire un auto-diagnostic au préalable afin de repérer vos points forts et vos axes de progrès. Cela vous permettra de mieux cibler les compétences à renforcer et à identifier les exercices qui pourront vous aider à vous perfectionner. Si vous avez la chance de côtoyer un boxeur expérimenté, n’hésitez pas à lui demander son avis. Il n’est pas toujours simple de déceler ses propres faiblesses et un oeil externe peut vous faire gagner beaucoup de temps. C’est pour cela également que la pratique en club ou avec un coach reste la meilleure option pour progresser.

 

Quelques exemples d’exercices :  

1) Alternez aux pattes d’ours ou au sac de frappe le travail de la  force et de la vitesse. Par exemple, gauche/droite rapide, puis droite forte.

2) Effectuez une série de 10 directs rapides au sac ou aux pattes d’ours, puis enchaînez immédiatement avec  6 frappes à pleine puissance, et cela, à 10 reprises.

3) N’hésitez pas à utiliser un élastique ou des poids légers (1 ou 2 kg) pour vos sessions de shadow-boxing. Cela rendra l’exercice plus exigeant physiquement et vous vous sentirez tout léger lorsque vous repasserez sur des rounds classiques sans matériel.

4) Ne sous-estimez pas l’importance du sparring, même light, avec partenaire. Il n’y a rien de mieux pour se préparer au combat. Il est intéressant d’effectuer des rounds à thème pour se forcer à utiliser des techniques qu’on ne met pas toujours en application instinctivement (ex: 1 round avec uniquement le bras avant, un autre avec le bras arrière exclusivement, le suivant dédié principalement au travail au corps-à-corps…).

BOXE

Oui, frapper fort est quelque chose d’important en boxe. Cependant, comme nous l’avons vu, c’est très loin d’être suffisant pour être un bon boxeur. Le noble art est un sport complet qui permet de développer de nombreuses qualités à la fois physiques et mentales. C’est une excellente école pour se dépasser, s’affirmer et se renforcer. 

Une question demeure dorénavant : pensez-vous toujours qu’il s’agit d’un sport dénué de toute subtilité ? J’espère en tout cas que cet article vous aura prouvé le contraire. 

Bon entraînement à tous !

NICO
NICOLAS , Ambassadeur OUTSHOCK

CES CONSEILS POURRAIENT VOUS INTERESSER

Conseils
BOXE
Il vous protège bien évidemment les dents ; contre la casse, le déplacement ou le déchaussement, causés par le coup lui-même ou par les dents qui s’entrechoquent. Il va encore plus loin.
Conseils
BOXE
Si l’envie vous démange de vous lancer dans le bain - ou plutôt sur le ring - mais que vous n’avez pas d’idée précise de ce qui vous attend, c’est parti pour les sensations et les surprises pas forcément prévues d’une séance de boxe !
Conseils
BOXE
Entre la légalisation du MMA en France et le triste décès au mois de juillet 2019 d’un boxeur pro anglaise après son combat, le débat est relancé, la boxe est-elle un sport dangereux ?
Conseils
BOXE
Vous pratiquez la boxe, mais vous sentez que vous stagnez… vous voyez que vos erreurs sont toujours les mêmes. OUTSHOCK est à vos côtés pour vous aider dans votre progression…

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un commentairee
HAUT DE PAGE